Gestion des milieux aquatiques & prévention des inondations

Assurer une gestion équilibrée et durable de nos cours d’eau pour assurer la sécurité des biens et des personnes relève désormais des missions de la Communauté de Communes du Briançonnais.

Parce qu’aucun risque naturel ne s’arrête aux frontières d’une commune, la prévention des risques est l’affaire de tous !

Dans un contexte évolutif lié au changement climatique, la compétence GEMAPI représente une importante responsabilité et une évolution majeure au sein de la CCB.

Avec des événements naturels plus intenses et toujours aussi imprévisibles, cette mission nécessite plus que jamais concertation et solidarité pour établir une vision stratégique et mettre en place des solutions pérennes pour garantir la sécurité de tous.

GEMAPI, c'est quoi ?, par Leymard

La GEMAPI, une nouvelle mission pour la CCB

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) a été confiée à la CCB le 1er janvier 2018 qui désormais a la charge de :

  • préserver et de restaurer le bon fonctionnement des milieux aquatiques,
  • prévenir et de protéger les activités humaines des impacts des inondations.

Gérée à l'échelle de la communauté de communes, cette mission répond à un besoin de replacer la gestion des cours d’eau au sein des territoires, en tenant compte du relief et du parcours de l’eau plutôt que des découpages administratifs.

Face aux risques naturels et leurs conséquences, cette nouvelle compétence doit permettre de se doter des moyens techniques et financiers adaptés.

Les premières réalisations

Après une période d’organisation et de structuration à l’échelle des bassins versants de la Durance et de la Romanche, les premiers diagnostics ont démarré en 2019, en partenariat avec les Communautés de Communes voisines.

L’année 2019 a été consacrée à l’inventaire exhaustif et au diagnostic des ouvrages existants afin d’élaborer un plan d’action sur l’ensemble de la CCB et de déterminer les travaux à réaliser dès 2020. Le programme d’action et de travaux sera bâti prochainement en partenariat avec les communes.

Les opérations de restauration des milieux aquatiques démarreront en 2020 comme notamment la réhabilitation du marais de Névache, situé entre Ville basse et Ville haute, la zone des Sables au Monêtier-les-Bains et la confluence du Verdarel à Saint-Chaffrey. Parallèlement, les travaux d’urgence suite aux dernières coulées de boues se poursuivront en Clarée.

Les coulées de boues de l’été 2019

En 2019, des précipitations importantes ont provoqué des coulées de boues, des laves torrentielles et des éboulements. D’importants dégâts ont été constatés et l’esprit de tous a été marqué.

En Clarée, plusieurs maisons ont malheureusement été touchées et l’accès à la vallée a été coupé.

Des travaux d’urgence, financés par la CCB, à hauteur de 19 800 € HT, ont été réalisés en complément des travaux réalisés par les communes.

En Haute-Romanche, la route entre La Grave et Bourg d’Oisans a une nouvelle fois été coupée.

L’état de catastrophe naturelle pour les coulées de boues et inondations en juillet dernier a été déclaré sur les communes de Névache, La Grave et de Val-des-Prés.

Trois réunions se sont tenues en août, en octobre et en décembre, à l’initiative de la préfecture des Hautes-Alpes avec tous les acteurs mobilisés (les services de l’État, la CCB, les communes concernées, le département des Hautes-Alpes).

À l’issue de ces réunions, l’élaboration d’un plan de sécurité civile sur la Clarée a été décidé pour mieux coordonner les actions de chacun et de construire un dispositif de gestion de crise performant et durable.

 

En parallèle, dans le cadre du projet transfrontalier PITer « Hautes Vallées Cœur des Alpes », la CCB projette d’installer des dispositifs d’alerte innovants dans la Vallée de la Clarée, afin d’améliorer la résilience du territoire.

Destinés à la population, ces dispositifs permettront d’anticiper les dommages dus aux événements naturels.

Des objets connectés, capables d’assurer une surveillance en temps réel des cours d’eau, des avalanches, des laves torrentielles... seront mis en service avec pour objectif de gérer en direct un système d’alertes destiné aux populations et d’aider les communes à déclencher leurs actions.

gemapi.jpg

gemapi.jpg, par Leymard

Matériaux déposés par les laves torrentielles en Clarée cet été