filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 23/07/2012
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique



Réalisations et projets

Des contraintes techniques exceptionnelles

En territoire de montagnes, le relief et le climat imposent des contraintes spécifiques pour la construction des réseaux. D'autres parmètres sont également à prendre en compte :

 

  • la vitesse des effluents dans les réseaux, due à des dénivelés importants (les pentes varient entre 11 % et 45 %),
  • l’instabilité des sous-sols, due aux changements thermiques accrus en montagne (gel, dégel, glissements de terrains…),
  • l’accessibilité des sites
  • le franchissement d’ouvrages d’art (tunnels, pont classé…),
  • le fort trafic international entre l’Italie et Grenoble,
  • de longues périodes d’arrêt dues aux conditions météorologiques (hiver) ou de l'afflunce touristique (été).

 


Les travaux de raccordement du Montgenèvre sont terminés

Vendredi 20 janvier 2012



A partir de lundi, les eaux usées de la commune de Montgenèvre, du Fontenil et d'une partie du Champ de Mars seront traitées à la station d'épuration Pur'Alpes. D'ici fin 2012 la commune de Val-des-Prés sera également raccordée.

 

En fin de matinée, le Président de la Communauté de Communes du Briançonnais, Alain Fardella, Gérard Fromm, maire de Briançon, Guy Hermitte, maire de Montgenèvre, et René Siestrunck, maire de Val-des-Prés, ont effectué une visite de chantier au Fontenil en présence du sous-préfet Imed Bentaleb. Lundi 23 janvier, le raccordement se fera progressivement, le temps pour les bactéries des bio-filtres de se multiplier suffisamment afin d’effectuer au mieux leur mission. L’électricité est déjà là. Ne reste plus qu’à ouvrir les vannes. La fin des travaux du Fontenil (d’un montant de 4M€) marque une nouvelle étape dans l’amélioration du réseau et une victoire pour l’environnement.  

 

4 M€ de travaux
 
Trois stations de pompage, 12,5 km de canalisation enfouis, 7 regards de brise charge sur le réseau pour limiter la vitesse de l’eau : le raccordement des eaux usées de Montgenèvre à la station d’épuration de Briançon constitue un chantier hors norme. Au Fontenil, un poste de relevage pompe les eaux usées de Montgenèvre depuis le Fontenil jusqu’au Champs de Mars, situé 93 mètres plus haut. Les eaux usées sont ensuite redirigées gravitairement vers la station Pur’Alpes. Pour ce faire, il a fallu créer des pompes d’une puissance 142 KW, capables de pomper près de 326 m3/h. Ce chantier du Fontenil a été dirigé par la SEERC dans la cadre de sa délégation de service public pour un coût de près de 4 M€. Il a été financé par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Conseil général des Hautes-Alpes et l’Agence de l’Eau. Les entreprises Allamano, Massé, EDSB, Grunfos ont participé aux travaux.

 


Cervières fête sa station d'épuration

Mercredi 27 octobre 2010


Le Président de la Communauté de Communes du Briançonnais, Alain Fardella, a inauguré la station d'épuration de Cervières. Une petite révolution !

 
 
 
 
 
De gauche à droite : Monique Estachy Conseiller Général des Hautes-Alpes, le Président de la CCB Alain Fardella, le Sous-Préfet des Hautes-Alpes Imed Bentaleb, le Vice-président de la Région PACA et Député Joël Giraud, Thierry Ducurtil Maire de Cervières et Marc Simon le Directeur général de la SEERC.
 
 
Jusque-là les eaux usées du village suivaient le cours de la Cerveyrette ! Pour remédier à cet état de fait pas très écologique, la Communauté de Communes du Briançonnais a lancé, à l’automne 2008 la construction de cette toute nouvelle station d’épuration. Inaugurée par le Président de la Communauté de Communes du Briançonnais, cette structure garantit un assainissement performant. Le dispositif a été enterré pour plus de discrétion.
 
Traitement biologique
Située en aval du village, à Bardonné du Pied, la structure garantit un assainissement performant pour près de 700 habitants, soit plus de 5 fois la population actuelle. La flore et la faune de la Cerveyrette ne s’en plaindront pas... Longtemps pollué, le cours d’eau retrouve aujourd’hui une nouvelle jeunesse grâce à un processus biologique.
Dans un premier temps, les eaux passent dans un piège à cailloux et un broyeur. Elles sont ensuite traitées de manière biologique avant la décantation finale et l’envoi dans la Cerveyrette.
 
De leur côté, les boues issues du traitement des eaux sont pompées pour être emmenées à la station d’épuration « Pur Alpes » de Briançon. Sur place, elles subissent  un processus de déshydratation puis sont transportées jusqu’à un centre de compostage.
 
Deux ans de travaux
Le chantier a débuté à l’automne 2008. Il a fallu créer une canalisation de transfert d’une longueur d’environ 850 mètres linéaires entre le chef-lieu et le site de la station d’épuration situé en contrebas. Un poste de relevage a été mis en place au niveau du pont aval de Cervières afin de permettre le raccordement des effluents du Laus à la canalisation de transfert (passage en encorbellement du pont aval de Cervières). La Communauté de Communes du Briançonnais a souhaité également insister sur la discrétion de ce dispositif : les cuves sont enterrées et le poste de relevage électrique couvert de bardage en bois pour une meilleure intégration dans le paysage.
 
Prochainement des travaux de réduction des eaux claires parasites (sources, fontaines, drains…) seront effectués en parallèle avec la Commune de Cervières qui mettra en place un réseau d’eaux pluviales.

Les étapes en images :

Site de Bardonné du Pied avant le début du chantier.

Un budget de  700 000 euros.

Le local technique.

Création du canal de comptage.

.

L'acheminement des cuves.

Pose du premier biodisque.

Et du deuxième.

Aujourd'hui, ces cuves sont enterrées.


Station d'épuration de Plampinet : premier coup de Godet

Vendredi 15 octobre 2010



Le Président Alain Fardella a officiellement lancé hier matin les travaux de construction de la future station d'épuration de Plampinet, dans la vallée de Névache.

 
 
 
Nicolas Chapuis, Préfet des Hautes-Alpes, a coupé le ruban au moment ou le tractopelle remontait son premier godet de terre. De gauche à droite : Alain Fardella, président de la Communauté de Communes au premier plan, Gérard Fromm, maire de Briançon et Conseiller Général, le Préfet des Hautes-Alpes Nicolas Chapuis, Georges Pouchot Rouge Blanc, maire de Névache, et Olivier Fabre, responsable de l'agence Alpes du Sud de la SEERC.

 

 

Un ouvrage dépassé

L’actuelle station d’épuration du Plampinet reçoit via un réseau d’assainissement les eaux usées d’une population permanente d’environ 40 habitants et une population en pointe de 200 personnes. Sa capacité de traitement est 150 équivalent/habitant. Les eaux usées collectées transitent dans un ouvrage (décanteur digesteur) mis en service en 1992 avant d’être rejetées dans un fossé rejoignant la Clarée. Le constat réalisé par la Communauté de Communes du Briançonnais laisse apparaître une surcharge hydraulique et un rendement épuratoire insuffisant. Il a été décidé de le remplacer.
 
Les contraintes
Comme souvent sur le territoire, deux contraintes majeures s’imposent : la variation subite de population (à la hausse et à la baisse) et des températures des eaux usées très basses nuisibles à des bonnes performances de traitement.
 
Un projet efficace et intégré
Une filière complète sera construite sur le même site que le précédent ouvrage. D’ailleurs le décanteur digesteur déjà présent sera utilisé comme traitement primaire et sera complété par un traitement biologique. L’ensemble sera enterré.

  


Pur'Alpes, la Station du Briançonnais

Samedi 9 février 2008

Cette station permettra à terme de traiter les eaux usées de 8 communes. Dotée d'équipements compacts et d'une technologie avancée, elle permettra de sauvegarder un patrimoine naturel exceptionnel... nos rivières.

(Copyright Degremont)

La Durance qualité "Eaux de baignade"

Une opération de plus de 20 millions d'euros...

8 communes raccordées :
 * Briançon
 * Le Monêtier-les-Bains
 * Montgenèvre
 * Puy Saint-André - Chef lieu
 * Saint-Chaffrey
 * La Salle-les-Alpes
 * Val-des-Prés
 * Villard Saint-PancraceUne capacité de 84 500 équivalents/habitants.


Le procédé de traitement des effluents le plus moderne des Alpes du Sud...

Entreprises : SEERC, CABINET MERLIN, SOCOTEC, STAM, ALLAMANNO et DEGREMONT


Un aperçu du chantier mené...

En quelques étapes :

Les structures béton sont édifiées... La charpente est montée...
Les structures béton sont édifiées...La charpente est montée...
Les équipements de traitement sont installés peu à peu... Le chantier suit le planing fixé...
Les équipements de traitement sont installés peu à peu...Le chantier suit le planing fixé...

Fonctionnement de l'ouvrage :

Schéma général de fonctionnement... (Copyright Café Noir)
Schéma général de fonctionnement... (Copyright Café Noir)

Pour plus d'information :

Téléchargez le fichier détaillé du fonctionnement de la Station
Document PDFtraitement step.pdf

bordgauche bord droit