filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 23/10/2009
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique



Réalisations

La Navette Haute Clarée :

Moins de voiture pour la nature...

Pollution sonore, atmosphérique, visuelle, mécontentement des touristes, randonneurs et autochtones, c'est le constat d'une sur-fréquentaion automobile du tourisme estival dans la Vallée de la Clarée ». Un constat qui a conduit trois partenaires : le Conseil Général des Hautes-Alpes, la Commune de Névache et la Communauté de Communes du Briançonnais, à réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre afin de maintenir et d'améliorer de façon durable le caractère attractif et touristique de cette partie de la vallée.

Le système de navettes mis en place depuis Juillet 2003 répond en tout point à l’enjeu « gestion des flux » et notamment à l’objectif de favoriser d’autres moyens de circulation pour accéder en haute vallée et limiter le stationnement anarchique, source de dégradations.

Ce système de « mobilité douce » cadencé mis en place pendant un mois en saison estivale permet de réduire de manière significative la place de l’automobile dans ce site d’exception en limitant au maximum les incidences sur l’économie locale et les propriétaires (laisser-passer).

En 2009 c’est plus de 55.000 personnes qui ont été transportées qui se traduit par une baisse du trafic moyen d’environ 350 voitures en moyenne et par jour dans la Haute Vallée.


Exemple de fiche pratique...

La Charte architecturale et paysagère de la Vallée de la Clarée : 45 000 ¤

Enrayer la banalisation du patrimoine...

La réhabilitation des villages est une préoccupation constante et forte des communes ; en témoignent les projets de rénovation des espaces publics que ce soit à Névache, Val-des-Prés ou aux Alberts sur la Commune de Montgenèvre. Mais, cette importance accordée au cadre de vie, une des principales raisons de l'attractivité de la Vallée de la Clarée, ne peut véritablement prendre toute sa dimension qu'accompagnée par les propriétaires dans la rénovation du bâti ancien dont ils ont la charge.


Ces initiatives restent encore trop rares aujourd’hui et ne correspondent pas toujours à l’esprit de la Vallée. Les propriétaires de nombreux bâtiments non protégés, sont souvent confrontés à des problèmes d’entretien, de restauration, de réhabilitation, de valorisation et ne connaissent pas forcément les possibilités qui leurs sont offertes. Dans le souci de garantir le maintien des éléments majeurs de ce patrimoine et d’enrayer l’appauvrissement de ce dernier, que ce soit au niveau de la construction (bâti privé) ou de l’ensemble construit (hameau, cœur de village, espaces publics...), il paraît essentiel d’engager une politique volontariste veillant à la préservation et à la mise en valeur de celui-ci qui constitue un véritable produit d’appel touristique.

D’autant plus que s’il est évident que le patrimoine bâti a un impact sur le tourisme, un village qui offre un paysage architectural authentique et bien entretenu  présente également de nombreux attraits pour ses propres habitants.

Il convenait donc dans le cadre de l’Opération Grand Site d’apporter les conseils nécessaires et les réponses aux questions relatives à l’entretien de cette richesse dans le respect de l’esprit de la Vallée.

C’est tout l’objet de la Charte Architecturale et Paysagère de la Vallée de la Clarée. Ce document, décliné en deux versions, dont une grand public permettra d’éviter bien des erreurs et contribuera à enrayer la banalisation du patrimoine bâti ancien, de préserver l’identité des villages, d’encourager et de soutenir les initiatives permettant de développer la mise en valeur touristique de la Vallée de la Clarée.

BIENTOT DISPONIBLE...




bordgauche bord droit