filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 03/02/2014
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique



Trier, quel intérêt ?

La CCB met à disposition de la population des sacs de pré-collecte

La Communauté de Communes du Briançonnais poursuit sa communication et sa sensibilisation en faveur du tri sélectif. Afin de faciliter et de promouvoir le geste du tri, auprès de la population briançonnaise, des sacs de pré-collecte sont gracieusement mis à disposition des usagers, dans les 13 mairies des communes membres de la CCB.

2 sortes de sacs de pré-collecte sont disponibles :
1 sac de taille moyenne pour le papier ou le verre
1 sac plus grand pour les emballages ménagers recyclables

Ces sacs aideront ainsi les usagers à apporter les déchets recyclables de chez eux vers les conteneurs situés sur les différents points de collecte.

La marmotte, mascotte du service Ordures Ménagères, donne le tempo "Adieu le gâchis, Bonjour le tri! ".
Son objectif est d'améliorer la qualité des déchets recyclables, déposés par les usagers  dans les différents conteneurs jaunes, verts ou bleus!!

Les emballages ménagers doivent être déposés dans les conteneurs jaunes
Le papier doit être déposé dans les conteneurs bleus.
Le verre doit être déposé dans les conteneurs verts.

Les consignes de tri sont illustrées et indiquées sur les côtés de chaque sac.

Comme par exemple, les barquettes de beurre, les pots de yaourts et les films plastiques doivent jetés avec les ordures ménagères alors que les bouteilles d'eau, de lait, les canettes, les cartonnnettes et les boites de conserve doivent être mis avec les emballages ménagers recyclables.

En multipliant cette communication visuelle (affiche des véhicules de collecte, sacs de pré-collecte, mémo-tri), la Communauté de Commune du Briançonnais entend bien réussir son pari d'améliorer qualitativement et quantitativement le tri sur le territoire du Briançonnais.


Trier vos déchets n’a que des interêts !

Trier vos déchets n'a que des interêts !

La collectivité se soucie de l'avenir du cadre et de la qualité de vie qui règne sur le territoire dont elle a la charge. Ainsi, elle mène de nombreux projets liés à la gestion des déchets et les concrétise. En effet, elle investit dans du nouveau matériel et dans des outils de communication accompagnant l'ensemble des usagers à devenir des citoyens avertis et acteurs de leur propre environnement.

Les déchets que vous jetez dans votre poubelle ordinaire sont collectés, transférés, transportés et évacués dans un centre de stockage des déchets ultimes. Ce centre n’est ni plus, ni moins qu’un trou béant où vos déchets sont enfouis dans des alvéoles plastifiées, sous-terre.

Ces dépôts se décomposent et émettent des gaz, notamment du méthane et des jus (appelés lixiviats). Ainsi, plus il y a de déchets, plus il y a de transport, plus il y a de pollution atmosphérique, plus il y a de risques de pollution des sols et de l’eau.

Alors que, dans vos poubelles, certains déchets ne sont pas ultimes, il est encore possible de les valoriser, c’est-à-dire d’en faire d’autres produits. Dès lors, avant de jeter ce que vous appelez « un déchet » imaginez en quoi peut-il être reconvertis !
Pour avoir envie de faire quelque chose, encore faut-il comprendre l’intérêt de son geste.


 
  •  « TRIER ses déchets » a une dimension sociale puisque cela permet d’assurer un cadre de vie agréable, d’éduquer l’ensemble des générations et de créer des emplois.

  •  « TRIER ses déchets » a une dimension environnementale puisque cela permet de préserver les ressources naturelles, de réduire les pollutions et les nuisances relatives à l’air, les sols et l’eau.

  •  Enfin, « TRIER ses déchets » a une dimension économique puisque cela permet de réaliser des économies. En effet, l’enfouissement des ordures ménagères a un coût élevé et implique le paiement d’une taxe à l’Etat. Ainsi, la collectivité qui paie ce stockage répercute cette charge financière au sein de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Pour toutes ces raisons, ne laissons pas de trop lourdes empreintes sur le territoire que nous allons léguer à nos enfants...


100 tonnes de déchets !

C'est le poids de déchets d'équipements électriques et électroniques collectés par la CCB entre avril et décembre 2010.

 

En avril 2010 et pour la première année, la Communauté de Communes mettait à la disposition des habitants une collecte de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) à la déchetterie de Fontchristiane. Décembre 2010, un premier bilan a été dressé et il est positif : en neuf mois la Communauté de Communes du Briançonnais a collecté 100,5 tonnes d’équipements électriques et électroniques, soit une moyenne soit 5,3 kg par habitant. Une performance encourageante quand on sait que la moyenne nationale est de 6,5 kg par habitant et par an.

 
58 tonnes de CO2 économisées !
Les DEEE collectés par la collectivité sont acheminés depuis les déchetteries vers des sites de traitement pour y être dépollués, puis recyclés. Le traitement de ces déchets permet d’obtenir des matières premières secondaires (ferraille, métaux non ferreux, plastique, verre...) essentielles pour économiser les ressources de notre planète. Ainsi, le traitement des DEEE collectés en 2010 a généré 86  tonnes de matières recyclées, qui pourront être réutilisées ! Soit :
  •  40,5 tonnes de ferraille,
  • 7,6 tonnes de métaux non ferreux,
  • 15,2 tonnes de plastique,
  • 14,2 tonnes de verre,
  • 5,3 tonnes de minéraux,
  • 3,1 tonnes d’autres composants.
 
Par ailleurs, le recyclage des DEEE collectés en 2010 par la Communauté de Communesa permis d’éviter l’émission de 58,285 tonnes de CO2 par rapport à la production de métaux à partir de la matière vierge ou 95 barils de pétrole brut économisés.
 
Pour connaître les points de collecte à proximité de chez vous ou le recyclage

 


LE RECYCLAGE, UNE SOLUTION D'AVENIR

Aujourd'hui, nous retrouvons dans notre vie quotidienne, sans toujours le savoir, des objets usuels provenant de la transformation des déchets :

 
1 pull polaire = 15 bouteilles en plastique transparent soit 17 km en voiture de CO2 évités ou en économie d’énergie 66 heures de télévision
 
1 arrosoir = 15 bouteilles de lait en plastique soit 21 km en voiture de CO2 évités ou en économie d’énergie 89 heures de télévision
 
1 boule de pétanque = 9 boîtes de conserve soit 9 km en voiture de CO2 évités ou en économie d’énergie 24 heures de télévision
 
1 lave-linge = 850 boîtes de conserve soit 1 272 km en voiture de CO2 évités ou en pétrole économisés 6.3 litres d’essence
 
1 cadre de vélo = 250 canettes en aluminium soit 225 km en voiture de CO2 évités ou en pétrole économisés 2.9 litres d’essence
 
1 aérosol = 5 canettes en aluminium soit 25 km en voiture de CO2 évités ou en économie d’énergie 102 heures de télévision et 0.4 litre d’essence


bordgauche bord droit