filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 30/12/2011
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique



Promouvoir le solaire

Une énergie solaire 100 % CCB

Vendredi 21 octobre 2011



Le Président de la Communauté de Communes du Briançonnais, Alain Fardella, et le Vice-président délégué au Développement Durable et à l'Environnement, Pierre Leroy, ont officiellement inauguré les panneaux photovoltaïques installés sur le toit de la station d'épuration Pur' Alpes à Briançon.

 

 
La cérémonie s’est déroulée sous la présidence d’Alain Fardella, en présence de Gérard Fromm, Vice-président au Développement Economique, du Sous-préfet des Hautes-Alpes, Imed Bentaleb, de Pierre Leroy Vice-président délégué au Développement durable et à l’Environnement et des élus communautaires et de la ville de Briançon.
 
Bénéficiant de plus de 300 jours de soleil par an, le Briançonnais peut se targuer de bénéficier d’un gisement hors norme et renouvelable ! C’est pourquoi les élus briançonnais ont souhaité miser sur le solaire. Avec l’installation de 863 m² de panneaux photovoltaïque sur le toit de la station d’épuration de Briançon, la Communauté de Communes évitera, en proportion de sa production, le recours aux sources d’énergies non renouvelables et contribuera ainsi à l’équilibrage de son bilan carbone. Au total, ce sont 3 000 000 kWh qui devraient être produits en 20 ans. La revente de l’électricité produite permettra à la Communauté de Communes du Briançonnais d’investir dans la sobriété énergétique de ses bâtiments.
 
Située sur les bords de la Durance, à l’entrée de Briançon, la station d’épuration Pur’Alpes de Briançon offre une exposition optimale, une surface suffisante pour garantir une production rentable, et une vitrine unique pour promouvoir le potentiel solaire du gisement local. Le toit de la station d’épuration du Chazal offre ainsi une des plus grandes surfaces photovoltaïques du Briançonnais !
 

QUATRE MOIS DE TRAVAUX

Débuté le 18 avril dernier, le chantier a été livré à la mi-août. Avec 836 m², les 516 modules du générateur produiront chaque année près de 157 000 kWh, l'équivalent de la consommation annuelle de 40 à 50 foyers briançonnais. Les travaux représentent moins de 500 000 € d'investissement, autofinancés à 75 % par la Communauté de Communes du Briançonnais. La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur complète le budget à hauteur de 25 % soit 126 000 € dans le cadre du programme AGIR.
 


LA TECHNIQUE DITE " DE SURIMPOSITION "

Pour la pose de ce générateur photovoltaïque, deux solutions ont été envisagées : soit remplacer la partie de la toiture concernée pour y substituer les panneaux par « intégration » - un système coûteux à l’installation mais dont le tarif au rachat est plus intéressant-, soit conserver le toit sur lequel sont fixés les panneaux, autrement désigné par le terme « surimposition ». Il aurait été impensable de remplacer des pans de toiture quasiment neufs : à l’issue de l’étude de faisabilité réalisée en 2009, c’est cette dernière qui a été retenue. La Communauté de Communes du Briançonnais, propriétaire du bâtiment a assuré la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre a été confiée à la société chambérienne Inddigo.

 


PARTENARIAT AVEC EDSB

Dans le cadre des missions de service public confiées à EDF par la loi du 10 février 2000, Electricité de France achète l'électricité d'origine photovoltaïque aux producteurs particuliers et professionnels. En 2005, l’Etat soutient le développement de l’électricité d’origine photovoltaïque par un tarif d’achat de l’électricité favorable aux producteurs. Le surcoût ainsi généré est réparti sur l’ensemble des factures d’électricité des consommateurs via la contribution au service public de l’électricité. 
 
Les 516 panneaux produisent du courant continu à partir du rayonnement solaire, puis les onduleurs (13 au total) convertissent ce courant en courant alternatif dans un local technique de 20 m² côté sud du bâtiment avant d’être injectée dans le réseau EDF. Le 22 mars 2010, la Communauté de Communes signait un contrat d’achat de production d’électricité photovoltaïque avec Energie Développement Services Du Briançonnais (EDSB) pour une durée de 20 ans. Lors de la signature du contrat, Electricité de France s’est engagée à racheter l’électricité à un prix fixe, 31,4 ct €/kWh.


INVESTISSEMENT DURABLE : UNE VOLONTE COLLECTIVE

Malgré le net recul de l’Etat sur sa politique en faveur du solaire et la chute des prix de rachat, l’opération ne sera pas ou très peu impactée. Avec le principe de l’obligation d’achat, la Communauté de Communes devait rentabiliser l’installation en un peu moins de 10 ans ; grâce l’aide substantielle de la Région, cela ne prendra que 7 ans et 9 mois. Une vraie bonne opération qui garantira un bénéfice de 45 000 € en moyenne par an pour la Communauté de Communes. Ces recettes seront réinvesties en priorité pour améliorer la performance énergétique des bâtiments de la collectivité. Par engagement des maires, cet argent sera réinvesti dans les bâtiments communautaires pour parfaire l’isolation et ainsi consommer moins d’énergie, mais également dans des actions en faveur du développement durable. Avec un objectif : la sobriété énergétique.


UN PROJET A VOCATION PEDAGOGIQUE

La collectivité réfléchi actuellement à la valorisation pédagogique de cette installation sous plusieurs forme : intégration au circuit de visites de la station d’épuration ou encore en envisageant l’affichage sur le site internet de la Collectivité l’énergie produite instantanée et l’économie de Co2 depuis sa mise en service.


bordgauche bord droit