filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 01/12/2017
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique

-------------------

PAIEMENT EN LIGNE

A réception de votre titre de recettes cliquez sur ce lien et suivez les instructions.




Conservatoire du Briançonnais


Réouverture des inscriptions au Conservatoire du Briançonnais

Ouverture des inscriptions lundi 31 Août 2015
Du lundi au vendredi de 08H30 - 12H00 / 14H00 - 19H00

Reprise des cours lundi 7 Septembre 2015

Pour mémoire les enfants sont accueillis à partir de 4 ans et suivant les places disponibles. Les adultes sont également les bienvenus.
Le Conservatoire propose un enseignement artistique de qualité dans les trois disciplines Musique, Danse et Théâtre.

Plus d'infos


Opéra l'arbre à miel au pays d'Arménie

Reconnu pour son professionnalisme, le Conservatoire du Briançonnais, dirigé par Jean-Jacques Flament son directeur, donnera une représentation musicale unique de l'opéra pour enfants "L'arbre à miel au pays d'Arménie". Ecrit et composé par Jean-Jacques Flament épaulé par les professeurs du Conservatoire, cet opéra est l'aboutissement d'une carrière bien remplie.

Pour mener à bien ce beau projet ambitieux pour un territoire et un étblissement tel que le notre, la mobilisation de tous les acteurs locaux a été essentielle. Les acteurs publics, privés et associatifs ont participé financièrement au projet pour permmettre la réalisation d'un double CD édité à 1 000 exemplaires dans un premier temps et accompagné d'un livret avec tous les textes chantés et illustrés. L'intégralité du CD a été réalisé au sein de 2 studios basés dans les Hautes-Alpes

Toutes les forces vives de la culture du département et du briançonnais sont réunies dans cet album.

 

L'opéra en quelques chiffres :

3 ans d'écriture
2 heures d'histoire
3 actes
15 tableaux
60 musiciens
1 grand choeur de 50 choristes
1 grand choeur de 50 enfants
17 comédiens
1 ballet de 25 danseurs

L'opéra en résumé

Malgré une histoire lourde d'épisodes sanglants, de luttes pour une liberté soustraite et chaque fois reconquise, le peuple arménien n'a jamais abandonné le combat pour la défense de son identité. L'Arménie au carrefour de l'Europe et de l'Asie, parfois écartelée entre trois empires, Perse, Russe et Turc, s'affirme toujours plus forte de ses fragilités qui font aussi ccette force indestructible

Au travers de l'arbre à miel, parabole miusicale et poetique c'est une histoire que racontent Kérovpé, Anahite, Azad et les autres. La quête de l'arbre à miel les conduira à Patvakan, le grand-père, comme on se réapproprie son passé ert à conquérir cet élixir de vie qui rendra la vue à Anahite et leur offira à tous quelques moments de paix et un espoir pour l'avenir.

A consommer sans modération...

 


La CCB partenaire du Festival Messiaen

Lundi 11 juin 2012


Cet après-midi, la Communauté de Communes du Briançonnais et le Festival Messiean au pays de la Meije signaient une convention de partenariat pour reconduire la tournée de sensibilisation à la musique contemporaine organisée cette année dans les écoles et au Conservatoire du Briançonnais. Après le Théâtre, le Conservatoire est le second service de la collectivité à tisser un partenariat avec ce Festival de renommée internationale.

 

De gauche à droite et de bas en haut : Xavier Cret, Maire de Villar d'Arène et Président de l'Association Olivier Messiaen au pays de la Meije, Alain Fardella, président de la Communauté de Communes du Briançonnais, René Siestrunck, Vice-président délégué à la Culture et à la Communication, Isabelle Ravel Responsable du Pôle Affaires sociales de la CCB, Jean-Jacques Flament le directeur du Conservatoire du Briançonnais et Karine Guichard en charge de la promotion et de la coordination du Festival Messiaen.
 
 
A travers cette convention, le festival Messiaen et le Conservatoire du Briançonnais s'engagent à coopérer pour sensibiliser les jeunes publics locaux (élèves du Conservatoire et élèves des écoles du Briançonnais) à la musique classique contemporaine, par :
  • la mise en réseau de leurs différents savoirs et compétences,
  • l'organisation d'actions permettant la rencontre avec les œuvres et les artistes.
 
Dans ce cadre, le festival Messiaen s'engage à :
  • proposer un atelier autour d'une œuvre de musique contemporaine au cours de chaque année scolaire (œuvre commentée et illustrée).
  • participer, en collaboration avec le Conservatoire, à une « tournée » de présentation de cet atelier auprès des différents publics de la communauté de communes du Briançonnais. Le programme de l'atelier sera détaillé en annexe pour chaque année scolaire).
 
 
En contrepartie, le Conservatoire du Briançonnais s'engage à :
  • organiser la tournée de présentation auprès des écoles en s'appuyant sur l'aide technique et pédagogique de Petra Duez, intervenante en milieu scolaire,
  • développer, autour de l'oeuvre programmée, un travail pédagogique avec les élèves des écoles impliquées dans le projet ainsi qu'avec les élèves du Conservatoire,
  • apporter une aide technique et matérielle à l'organisation du festival Messiaen au Pays de la Meije.

Ce partenariat a été conclu pour une durée de trois ans.

 

Tournée 2012 dans les écoles

Le 15 juillet 2012, dans le cadre du 15ème festival Messiaen au Pays de la Meije, un concert exceptionnel et spectaculaire sera joué sur la place de Villar d'Arène : le « Noir de l'Etoile », de Gérard Grisey, interprété par l'ensemble des Percussions de Strasbourg. Cette oeuvre pour instruments à percussion a été composée autour du son d'un pulsar, une étoile en fin de vie, émettant une « pulsation » lumineuse et sonore en pivotant sur elle-même. L'extraordinaire richesse de cette composition, son caractère universel et interdisciplinaire sont apparus comme étant un sujet idéal pour présenter la musique contemporaine aux jeunes publics.

Un programme en 3 temps

1- Atelier / écoute commentée « les percussions à l'écoute des étoiles »
2- Étude développée autour d'un thème de l'œuvre
3- Concert du Noir de l'Étoile
 
PUBLIC
Écoles : 7 classes d'élèves âgés entre 3 et 11 ans
Conservatoire : élèves en 3ème cycle de formation musicale.

 

ATELIER « LES PERCUSSIONS A L'ECOUTE DU SON DES ETOILES »

Cette animation a été proposée du 9 au 15 mai dans 8 écoles du Briançonnais et au Conservatoire du Briançonnais par Gaëtan Puaud, directeur artistique et fondateur du Festival Messiaen au Pays de la Meije et Pétra Duez, professeur de musique au Conservatoire à rayonnement intercommunal du Briançonnais :

Présentation des instruments à percussions

Ecoute commentée d'extraits sonores/identification des instruments

Evocation du « pouvoir acoustique et poétique » des percussions
 
 
Dates de la tournée
Mercredi 9 mai
Conservatoire du Briançonnais
Jeudi 10 mai
 écoles de la Grave et Villar d'Arène
Vendredi 11 mai
matin……… aux Alberts (Maternelle)
après-midi  au Monêtier-les-Bains (1.CE ; 2.CM)
Lundi 14 mai
matin……… à  Saint-Chaffrey (2 classes de Cycle 3)
après-midi  à Val des Prés (1.Cycle 2 ; 2.Cycle 3)
Mardi 15 mai                                
matin……… à Oronce Fine (Cycle2 et Cycle 3) Briançon
après-midi  à La Salle-les-Alpes (1.CM ; 2.CE)
 

TRAVAIL DEVELOPPE PAR LES EQUIPES ENSEIGNANTES AUTOUR DE L'OEUVRE « LE NOIR DE L'ÉTOILE »

A la suite de l'atelier « Les Percussions à l'écoute du son des étoiles », les enseignants développeront une des thématiques abordées, en fonction de l'âge et du niveau de leurs élèves, dans le cadre de leur programme pédagogique.

Par exemple :
  • le son et le rythme (Petite, moyenne et grande sections de maternelle et Cours préparatoire)
  • la musique contemporaine dans l'histoire de l'Art (CE1, CE2)
  • les liens entre l'art et les sciences (l'astronomie, source d'inspiration)
 Les enseignants se sont engagés à aborder ces thématiques avant  mai / juin 2012

CONCERT LE NOIR DE L'ETOILE

Pour conclure ce cycle pédagogique, il sera proposé aux élèves concernés d'assister au concert le « Noir de l'Etoile » le 15 juillet 2012 à 21 heures sur la place de Villar d'Arène dans le cadre du 15ème festival Messiaen au Pays de la Meije.

Ce concert, réalisé en plein air selon un dispositif scénique hors du commun, sera organisé en collaboration avec l'Astroguindaine, association astronomique de Villar d'Arène, qui installera à cette occasion une lunette astronomique sur la place du village. Jean-Pierre Luminet, célèbre astrophysicien et directeur de recherche au CNRS, honorera cet événement de sa présence.
 
Il est également envisagé d'organiser ce même jour une rencontre des enfants avec les musiciens de l'ensemble des Percussions de Strasbourg. Ce serait pour eux une occasion unique et privilégiée d'échanger avec des musiciens professionnels de renommée internationale.


Briançon-Fortaleza : 6 ans d'échanges... en musique

Jeudi 8 décembre 2011



Laurence Fine, Vice-présidente de la Communauté de Communes du Briançonnais, et le directeur du Conservatoire, Jean-Jacques Flament, ont officiellement accueilli quatre musiciens Brésiliens qui passeront l'année au Conservatoire.

 

 
 
 
La soirée a débuté avec la projection d’une rétrospective du projet « Briançon Tempo do Brasil ». Ce documentaire d’une dizaine de minutes, présentait tous les étudiants brésiliens qui ont participé à l’échange depuis 2006, date de la création du projet. Puis les nouveaux venus ont été présentés par le directeur, Jean-Jacques Flament avant de se produire aux côtés d’élèves du conservatoire.
 
Deux professeurs…
Sixième année pour le projet franco-brésilien « Briançon Tempo do Brasil » et une nouveauté. Deux professeurs figurent parmi les musiciens de l’Etat de Ceara : Léandro, 21 ans enseigne le violon ; Robson, 28 ans, le cor d’harmonie. Comme depuis le lancement de ces échanges, ils ont été présélectionnés par Fernando Lima, professeur de violoncelle au Conservatoire et lui-même Brésilien. Une véritable opportunité pour deux musiciens passionnés qui pourront ainsi parfaire leur pédagogie et leur pratique instrumentale. Arrivés le 29 septembre dernier avec deux autres élèves, ils partagent un appartement à Briançon.  
 
… et deux élèves
Comme chaque année des élèves sont également accueillis au sein du Conservatoire. Tiago, trompettiste de 20 ans et Lucas, violoniste de 18 ans, sont hébergés  par des familles d’accueil avec lesquels ils partageront une année scolaire entre travail et détente.
La prise en charge extérieure leur permet de se consacrer à temps plein à leurs études musicales et d’obtenir, en fin de cycle, le Certificat d’Etude Musicale (C.E.M.). Ce diplôme leur ouvrira les portes d’un parcours préprofessionnel.
 
Un tremplin
Fréquemment issus de milieux modestes, ces jeunes artistes sont souvent autodidactes. Réussir ce concours et consacrer un an à leur passion leur permet de retourner dans leur pays en tant qu’artiste à part entière. Ils pourront ainsi obtenir des bourses pour finir leurs études supérieures et pourront, par exemple, accéder à un poste d’enseignant. Cette formation est pour eux un véritable tremplin. Depuis le début de cette aventure, six étudiants sont restés en France et en Belgique pour continuer leurs études dans des conservatoires régionaux et nationaux.
 
Aventure humaine
Cet échange, d’une grande richesse culturelle est aussi une belle aventure humaine. Pour l’établissement, les professeurs et les élèves, ces rencontres sont une leçon et apportent une grande motivation au sein du Conservatoire du Briançonnais.
 
Le projet, débuté en septembre 2006, repose en grande partie sur le bénévolat et la solidarité. Ainsi, les familles d’accueil et d’autres partenaires apportent un soutien indispensable à ces jeunes expatriés qui bénéficient également de cours de français. Une partie du voyage est par ailleurs financé par l’Etat de Ceara qui prend en charge les billets d’avion, l’argent de poche et le défraiement des familles d’accueil depuis 3 ans maintenant.
 
La Communauté de Communes du Briançonnais et l’Etat brésilien conscients de l’importance de ce projet investissent beaucoup dans le développement et la pérennisation de cet échange. Une convention sera bientôt signée entre la Communauté de Communes du Briançonnais et la Fondation Université de l’Etat du Céara fin que le stage effectué par les étudiants soit validant pour leur cursus universitaire.
 

bordgauche bord droit