filet bandeau
image du brianconnais
fond
imprimer   Accueil - Mises à jour le 13/12/2011
fond sous rubrique
chercher
chercher
sous rubrique



CIS de Serre Chevalier

Un Centre d'Incendie & de Secours au coeur de la Guisane


La Communauté de Communes du Briançonnais poursuit son œuvre pour l'amélioration de l'efficacité des secours sur son territoire et la qualité des conditions de travail des équipes. Le nouveau CIS de Serre-Chevalier garantit la rationalisation des moyens humains et logistiques en matière de casernement.

 

Pour être performants, les sapeurs-pompiers doivent suivre une formation continue importante et inlassablement répéter les gestes. Pouvoir disposer d’un vrai bâtiment, avec des espaces sanitaires adaptés, avec de la place pour manipuler, une salle de formation pour se former, un espace de vie pour la cohésion du groupe, étaient essentiels pour la survie de ce service public de secours. Cette réalisation constitue pour les sapeurs-pompiers de la Guisane un acte de reconnaissance pour leur implication. Pour nos concitoyens, résidents ou de passage, c’est l’assurance d’avoir un service de secours moderne et adapté aux risques rencontrés par tous. 

Chef de Centre : Capitaine Claude BARRE
Nombre de sapeurs-pompiers : 38 dont 8 femmes
Equipe : 2 officiers / 10 sous-officiers / 26 caporaux et sapeurs
Véhicules : 1 ambulance, 1 camion de lutte contre les feux de forêts, 1véhicule de lutte contre les incendies, 1 véhicule léger hors chemin, 1 véhicule interventions diverses
Nombre d’interventions annuelles estimées : environ 300
Population couverte : 2 000 habitants permanents – plus de 30 000 lits touristiques
Surface concernée : 17 000 hectares

 

Ce projet a été mené par la Communauté de Communes du Briançonnais en partenariat avec les communes concernées, le Service Départemental d'Incendie & de Secours des Hautes-Alpes (SDIS 05), le Conseil Général des Hautes Alpes et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Coût total de l'opération :

1,550 M€ TTC dont 30 % financés par la CCB
70 % par le Conseil Général 05, pris sur la dotation de 1M€ annuelle consacrée à la modernisation des Centres de Secours.


Inauguration officielle

Vendredi 2 décembre 2011


Le Président Alain Fardella, a inauguré ce vendredi soir le Centre d'Incendie et de Secours de Serre Chevalier en présence de la Préfète Francine Prime et nombreux élus du département. Pompiers volontaires, habitants de la vallée de la Guisane... près de 150 personnes étaient venues découvrir le bâtiment.

 

 
 
Le Président de la CCB aux côtés de la Préfète des Hautes-Alpes Francine Prime, le Président du Conseil général des Hautes Alpes et Président du SDIS 05 Jean-Yves Dusserre et (à sa droite)  le Député des Hautes-Alpes et Vice-Président de la Région PACA Joël Giraud.

La cérémonie s’est déroulée sous la présidence conjointe d’Alain Fardella et de Jean-Yves Dusserre Président du Conseil général des Hautes-Alpes et du SDIS 05, en présence des représentants du des Services d’Incendie et de Secours des Hautes-Alpes : le directeur, le Lieutenant-Colonel Patrick Moreau, le Chef du Groupement Nord, le Commandant Pierre Collier et le chef de centre Claude Barre.

Le Président de la CCB et maire de La Salle-les-Alpes a rappelé l’importance du regroupement des casernes de sa commune avec celle de Monêtier-les-Bains sur un site unique permettant ainsi la mutualisation des moyens sur le secteur. Il a également salué  que « ce bâtiment résolument moderne et fonctionnel, s’intégrant dans le paysage pour respecter la beauté du site, réunit des technologies économes en énergie » tels qu’une toiture végétalisée, mais aussi une chaudière bois. Ce dernier aménagement rentre dans l’Agenda 21 et renforcera les débouchés de la filière bois.
 
 

 1
2

 3

4

1/ Le couper de ruban. De gauche à droite : le Sous-préfet Imed Bentaleb, le maire du Monêtier-les-Bains Pierre Bouvier, le Président de la CCB et maire de La Salle-les-Alpes Alain Fardella, le Député des Hautes-Alpes et Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Joël Giraud, la Préfète Francine Prime et le Président du Conseil général des Hautes-Alpes et Président du SDIS 04 Jean-Yves Dusserre.

2/ Au total ce sont 38 pompiers qui serviront dans le Centre d’Incendie et de Secours dont 8 femmes.

3/ Une inauguration en musique avec la participation de l’Echo de la Guisane.

4/ Les habitants de la vallée s’étaient déplacés en nombre et en famille pour assister à l’inauguration.


MUTUALISER


Le Centre d'Incendie & de Secours de Serre Chevalier est situé à mi chemin entre les communes de La Salle-les-Alpes et du Monêtier-les-Bains, sur la D 1091, face au hameau des Guibertes. Le site a été choisi pour permettre de regrouper, en un lieu unique, les deux casernements du Monêtier-les-Bains et de La Salle-les-Alpes dont les bâtiments retournent aux mairies.

 
Volontaires
Les 38 sapeurs-pompiers de la Guisane sont exclusivement volontaires. Ils prennent tous les jours des astreintes en plus de leur vie professionnelle et familiale et rejoignent leur centre de secours quand le CODIS, leur envoie une mission de secours. Ils effectuent environ 300 interventions annuelles.
 
24h/24
L’organisation des secours impose la mobilisation permanente 7/7 et 24/24 de 5 sapeurs-pompiers en départ immédiat… Un challenge pour une équipe basée sur le seul volontariat ; un défi pour les employeurs des sapeurs-pompiers. Le regroupement des deux centres de secours devra permettre d’optimiser la ressource en personnels, en répartissant mieux la sollicitation sur chacun.
 
 
 
 

PREMIER COUP DE GODET


Le 23 juin 2010 était donné le premier coup de godet en présence du Président de la CCB, Alain Fardella, de Raymond Marigne Vice-président du Conseil Général et Président du SDIS 05, de Roger Guglielmetti, adjoint à la Mairie du Monêtier-les-Bains, de Pierre Collier, chef du groupement Territorial Nord du SDIS 05 et de Claude Barre, futur chef du centre d'incendie et de secours de Serre Chevalier.


 

 


15 MOIS DE TRAVAUX


Le projet se compose de 2 parties distinctes :
- La partie réservée au personnel, sur 2 niveaux. Dotée d'un toit à double pente attire le regard vers son volume de bois reprenant les formes constructives traditionnelles de la vallée,
- la partie engins de plain pied sous double hauteur. Elle a été encastrée dans le terrain pour une intégration maximale dans le paysage.

L'accès principal se situe entre ces 2 volumes, juste en dessous la terrasse du foyer. Cette démarche est complétée par la plantation de végétaux d'essences locales.

 

LA PARTIE PERSONNEL


Elle regroupe l'ensemble des espaces nécessaires au fonctionnement de la coordination des missions et des espaces nécessaires à la gestion administrative du centre. Ces locaux sont sobrement équipés : le sol est en béton poli, les murs sont bruts de décoffrage puis peints dans des couleurs fortes (orange, violet), le cloisonnement est en plaques de plâtre ou en carobric pour les pièces humides.

 

 
Le foyer situé à l’étage permet d’accéder à une terrasse en partie végétalisée. La salle de réunion se situe à l’extrême partie du centre, permettant de l’éloigner physiquement des nuisances acoustiques de la départementale 1091 et des activités propres au centre. Le foyer et son local annexe s’appuient en porte à faux sur la façade principale, pour signaler le centre, comme un belvédère, un refuge, un signal, un repère. Une grande baie reprenant intégralement la forme du pignon permet de donner une vue sur le paysage tout en permettant au soleil de pénétrer généreusement dans les locaux. Les brise-soleil verticaux permettent un contrôle de l’ensoleillement. Les locaux accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite sont ceux du groupement.

 

LA PARTIE ENGINS


Divers locaux épaulent l'ensemble : le garage pour les véhicules de secours et d'assistance aux victimes), les locaux de rangement divers, travée de lavage, local rangement lavage. Le sol est identique à celui du volume du personnel : sol béton poli au quartz. La travée du VSAB est équipée d'une porte à commande électrique, les portes du garage sont à commande manuelle.

 

 
 
L’ensemble des travées sont équipées de sondes à CO², qui permettent de déclencher les extracteurs lors de la mise en route des véhicules. L’ensemble des siphons de sol intérieurs des travées et des avaloirs EP extérieurs, sont reliés à un bac décanteur/séparateur à hydrocarbures. Un bassin de rétention permet au bout de cette chaîne de contenir temporairement les eaux de ruissellement.

 


RESPECT DE L'ENVIRONNEMENT


Le bâtiment réunit des technologies économes en énergie », dont une chaufferie bois qui permettra de concilier confort et économie.

 

Des flux pour rafraîchir
Les ventilations mécaniques sont de type simple flux. L’isolation thermique est placée en extérieur, les ponts thermiques sont traités dans leur ensemble par des recouvrements d’isolation, la morphologie semi enterrée du bâtiment renforce l’aspect de forte inertie thermique.
 
Une chaufferie bois pour un réseau de chaleur moderne et économique
Dimensionné au bâtiment et à son usage spécifique, cette chaudière sera arrêtée durant la période estivale, un ballon d’eau chaude électrique prendra le relais pour la production d’eau chaude. Ce dernier aménagement rentre dans l’Agenda 21 et renforcera les débouchés de la filière. Un geste pour l’environnement, financé par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l’Ademe.

 

Coût de la chaufferie : 78 000 € HT

Région Provence-Alpes Côte d'Azur : 29 500 €,
Communauté de Communes du Briançonnais : 48 500 €
(dont 70 % financés par le Conseil général des Hautes-Alpes)
ADEME : 1 500 € pour les études préalables dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région.


bordgauche bord droit